La contribution de Ferenczi au concept de contre-transfert

La contribution de Ferenczi au
concept de contre-transfert
Luis J. Martin Cabré

Entre le Congrès de Nuremberg, en mars 1910, où Freud utilisa pour la première fois le terme de « contre-transfert »
(Gegenüber-tragung) dans une communication scientifique, et jusque vers 1950, année où le terme réapparaît
dans les écrits de Winnicott, Racker et P. Heimann, les analystes n’ont pas accordé grande attention à ce concept. À partir de cette date, pourtant, la question du contre-transfert comme outil essentiel de la technique psychanalytique est devenu un aspect fondamental de la formation des analystes et du travail thérapeutique.

Texte complet en pdf ici:
http://benhur.teluq.uquebec.ca/SPIP/filigrane/squelettes/docs/vol9_no1_printemps/3b_CABRe.pdf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :